Statue ND-de-Toute-Bonté

chapellesandco_statuenddetoutebonte

Localisation : ROUBAIX, Place du Travail

Date : 1945

Vocable : Notre-Dame de Toute Bonté

Etat : Assez bon

Parrainage : Recherche parrain / marraine

 

Historique :

En 1887, à Roubaix, au hameau du Raverdy, l'église Saint Jean-Baptiste est construite. Les parents d'une jeune paroissienne atteinte d'un mal incurable, apprennent qu'à Chateauponsac une Vierge implorée sous le nom de Notre-Dame de Toute Bonté, guérit les enfants malades.

Dès lors, la Madone est priée et la guérison de l'enfant intervient un peu plus tard de manière inattendue. En témoignage de reconnaissance, la famille offre à l'église, la statue reproduite de Notre-Dame vénérée à Chateauponsac.

Depuis ce jour, les fidèles roubaisiens, comme ceux de Haute-Vienne, prient la Vierge, aux pieds de laquelle une mère présente son enfant malade, pour obtenir protection et guérison.

Durant la seconde guerre mondiale, une nuit de juin 1940, un chapelet de bombes est lâché au-dessus du Raverdy. Aucune victime à déplorer malgré les maisons bouleversées. On voit là, l'intervention divine de Notre-Dame de Toute Bonté.

Quelques semaines plus tard, en août, un incendie menace d'anéantir un pâté de maisons. Devant ce danger, le curé invoque Notre-Dame. Le vent faiblit et tourne. Maisons et habitants sont épargnés.

Lors d'une cérémonie d'actions de grâces, les paroissiens font le vœu d'honorer la mère du Seigneur de façon spéciale. Les paroissiens tiennent parole. La guerre finie, avec une souscription publique, une statue de bronze d'Achille Vilquin, représentant la Vierge du Limousin, est érigée Place du Travail.

chapellesandco_processionnddetoutebonte