La Genèse

Il y a un peu plus de 10 ans, en 2005,  Thomas SANCHEZ Wattrelosien lycéen à Roubaix et ayant pour habitude de rendre visite à de la famille à Bousbecque alertait le Maire de cette commune sur l’état de la Chapelle Saint Joseph.

Digimax A50 / KENOX Q2

Depuis sa plus tendre enfance, passant régulièrement devant cette chapelle de style néo-gothique qui se trouve face à la maison de ses tante et oncle il avait un rêve, celui d’en posséder la clef et de s’en occuper.

Ayant pour modèle sa grand-mère qui pendant de nombreuses années a détenu  la clef du Calvaire situé sur la façade  de la Papèterie de Bousbecque où travaillait son mari  et s’en occupait régulièrement. Thomas l’accompagnait de temps en temps pour aller nettoyer et fleurir cette immense calvaire.

chapellesandco_calvairepapeterie

A l’âge de 16 ans, alerté par le fait que la municipalité venait de racheter le terrain derrière la Chapelle Saint Joseph pour y construire un Centre de petite Enfance, Thomas décide d’écrire un courrier au Maire pour lui demander de préserver et de restaurer ce précieux élément du petit patrimoine bousbecquois. Il n’était pas le seul à s’inquiéter du sort de cette petite chapelle néogothique, plusieurs habitants de la commune avait également pris l’initiative d’alerter Monsieur le Maire.

Quelques semaines plus tard, Thomas reçoit un courrier rassurant de Monsieur le Maire qui l’informe que la Chapelle Saint Joseph sera préservée, réhabilitée et que dans deux ans à la fin du chantier, la statuaire sera replacée à l’intérieur et qu’une clef lui sera alors confiée.

En 2007, le maire tient sa promesse et Thomas se voit remettre un double de la clef de la Chapelle.

Deux ans plus tard, Thomas s’intéresse à un autre élément du petit patrimoine religieux de la métropole lilloise mais cette fois ci sur la commune de Roubaix où il a fait ses études primaires et secondaires. Il connait bien la « Chapelle Marotte » qui se trouve dans le centre-ville  qu’il traverse tous les jours en voiture avec sa maman pour rentrer au domicile familial. .

Après plusieurs mois de recherches pour trouver le propriétaire de cette « grande niche », vide depuis bien des années de toute statue en l’honneur de la Sainte Vierge, Thomas frappe à la porte de la Direction de l’Action Culturelle de Roubaix où il est reçu par le Directeur.

Thomas lui présente sa demande de restauration et son souhait de posséder la clef pour s’en occuper. Le Directeur de la Direction de l’Action culturelle lui annonce que la ville en  possède la clef. Bonne nouvelle !

Suite à cette première entrevue, Thomas est reçu par le directeur de la Direction Culturelle qui en a parlé à l’élu de la culture de Roubaix qui souhaite le recevoir, curieux de rencontrer ce jeune homme d’à peine 20 ans qui s’intéresse au petit patrimoine religieux de sa commune   à l’abandon depuis plus de 15 ans.

Lors de cette nouvelle entrevue, l’élu à la Culture confie la clef de la « Chapelle Marotte » en faisant deux promesses ; celle de restaurer la chapelle et de soutenir personnellement la création d’une association de préservation et de valorisation du petit patrimoine religieux de sa commune.

chapellesandeco_marotte